CHARIOTS À PLATE-FORME POUR CHARGES LOURDES Morello Versus Solutions de coussin d’air


Posté le octobre 9, 2020

Dans le monde de la technologie de la manutention lourde, pour déplacer des matériaux industriels lourds, il faut choisir entre différents types d’équipements et de technologies. Wikipédia parle de quatre grandes catégories d’équipements :[2] les équipements de transport, les équipements de positionnement, les équipements de formation des charges unitaires et les équipements de stockage.

Les équipements de transport sont utilisés pour déplacer le matériau d’un endroit à un autre (par exemple, entre les lieux de travail, entre un quai de chargement et une zone de stockage, etc.), tandis que les équipements de positionnement sont utilisés pour manipuler le matériau à un seul endroit.[3] L’une des principales sous-catégories d’équipement de transport est celle des camions industriels.

Morello est l’un des principaux fabricants de chariots à plate-forme pour charges lourdes (camion ou véhicule industriel) et est hautement spécialisé dans le déplacement de charges lourdes jusqu’à 1 000 tonnes en usine, à l’intérieur comme à l’extérieur. En se focalisant dans la technologie de manutention des charges lourdes Morello est devenue un point de référence dans le secteur !

PATINS À AIR

En tant que concepteur et fabricant de chariot de transfert pour charges lourdes, Morello a parfois reçu des questions de la part d’entreprises qui souhaitent évaluer des chariots à plate-forme sur roues par rapport à la technologie des patins à air, ou systèmes à coussins d’air.  Un patin à air est un dispositif de levage pneumatique utilisé pour déplacer des charges lourdes sur des surfaces planes et non poreuses. Le fonctionnement est similaire à un aéroglisseur, car ils utilisent une fine couche d’air pour flotter à une très faible distance du sol. 

Comme pour toute technologie commerciale, il existe des situations où cette technologie peut apporter des avantages. Cependant, dans les environnements industriels, il existe également de nombreux scénarios où les patins à air ne sont pas adaptés à 100 %.

FACTEURS À PRENDRE EN COMPTE

De nombreux facteurs doivent être pris en compte pour choisir la technologie de manutention lourde la mieux adaptée à votre usine : productivité et efficacité, environnement de l’usine, sûreté et sécurité, coût, déchets et utilisation de l’espace, consommation d’énergie, distance, pour n’en citer que quelques-uns.

Au fil des ans, Morello a fabriqué et fourni des chariots de transfert à plate-forme pour charges lourdes à des entreprises qui rencontraient des problèmes avec un véhicule à patins à air existant et a résolu ces problèmes en passant à un véhicule sur roues. Examinons certains des problèmes qu’ils ont rencontrés.

Si vous connaissez les bonnes questions à poser, vous avez plus de chances de prendre une décision d’investissement plus éclairée !

Patins à air Versus Technologies à base de roues

Système flottant : Le patin à air ou le coussin d’air est en fait un poids suspendu dont la charge « flotte » sur un film d’air au-dessus de la surface du sol. En cas de panne de machine ou d’alimentation électrique, il existe des risques pour les équipements et les personnes. Un chariot de transfert sur roues est soutenu par sa solide structure en acier. Il n’est pas conseillé d’utiliser des patins à air dans les zones sismiques par exemple.

Surface du sol : les patins à air nécessitent une surface de sol parfaite pour pouvoir fonctionner. De petites irrégularités dans le sol peuvent causer des problèmes. Malgré les progrès de la technologie, les patins à air nécessitent une surface lisse et non poreuse pour maintenir la portance et fonctionner efficacement. Tout défaut dans la surface du sol crée le risque d’interrompre le flux d’air, ce qui peut entraîner la dissipation du coussin d’air et donc la perte de portance. Dans les industries manufacturières, où ces problèmes sont courants, les patins à air ne sont souvent tout simplement pas adaptés.

Alimentation : Les patins à air fonctionnent à l’aide d’air comprimé et le tuyau d’air doit être raccordé au véhicule. Cela implique que le mouvement d’un véhicule avec patins à air autour d’une usine est limité à la disponibilité et à la longueur du tuyau d’air comprimé. Le système de patin à air est également un grand consommateur d’énergie, ce qui signifie qu’il ne peut pas être alimenté par une batterie. Il en résulte que les patins à air conviennent pour déplacer des charges sur de très courtes distances limitées et sont beaucoup moins flexibles qu’un véhicule sur roues.

Pentes de sol : comme le patin à air est un système flottant, les pentes de sol peuvent créer un problème de navigation. Le système est moins sûr et moins sécurisé si le sol n’est pas parfaitement plat. La traction et l’adhérence au sol sont bien inférieures à celles des chariots de transfert pour charges lourdes à roues, ce qui pose des problèmes pour contrôler la charge.

Entretien du sol de l’usine : Lorsqu’un système de patin à air fonctionne, le revêtement de sol doit être entretenu pour les raisons mentionnées ci-dessus. Il s’agit de coûts supplémentaires dans l’entretien des sols qui, autrement, ne seraient pas nécessaires aussi fréquemment.

Intérieur / Extérieur : Les chariots à plate-forme pour charges lourdes Morello sont conçus pour être utilisés à l’intérieur comme à l’extérieur. Les patins à air ne sont tout simplement pas efficaces sur l’asphalte ou d’autres surfaces extérieures rugueuses. Il s’agit d’un facteur opérationnel limitatif qui ne s’applique pas aux chariots à roues.

Obstacles en cours de route : En rapport avec tous les points ci-dessus, il y a la question des petits obstacles sur le parcours du véhicule.  Ces petits obstacles peuvent devenir de gros problèmes. Alors que les chariots à roues peuvent rouler sur de petits objets, le trajet des patins à air doit être dégagé.

Systèmes de freinage : Le système de freinage d’un véhicule avec patin à air est un point faible. Un véhicule sur roues peut être équipé d’un système de freinage individuel, selon les besoins, sur toutes les roues. Un véhicule avec patin à air peut avoir une ou deux roues en contact avec le sol pour la direction et le freinage. Il en résulte que le mouvement du patin à air doit être relativement beaucoup plus lent que celui d’un véhicule à roues, et il faut aussi être sûr que le système de freinage plus faible n’a pas de défaut technique.

Planification future : Les limites d’une technologie de manutention des charges lourdes par patin à air font qu’il y a beaucoup moins de flexibilité en ce qui concerne les développements futurs des usines. La distance, l’état du sol, la disponibilité de l’air comprimé, l’intérieur et l’extérieur sont autant de facteurs limitatifs à prendre en compte qui ne s’appliquent pas dans le cas d’un véhicule sur roues. Si, à un moment donné dans le futur, les opérations d’une usine sont modifiées, un véhicule avec patin à air existant peut avoir des problèmes pour fonctionner dans la nouvelle disposition.

Les patins à air sont une solution très compacte dans un environnement parfait et, pour de courtes distances, ils peuvent être une solution rentable. Cela dit, les nombreux facteurs limitatifs de la technologie doivent être soigneusement évalués. Morello a été appelé à plusieurs reprises à résoudre des problèmes opérationnels qui étaient causés par la technologie des coussins d’air. La gamme des technologies de véhicules sur roues est vaste et les solutions sur mesure de Morello peuvent être adaptées à des scénarios opérationnels dans une multitude de secteurs.

Contactez-nous. Nous sommes impatients de vous parler !

Équipe Mobilisation des Clients de Morello :  Amedeo Morello, Luca Tibaldi, Stefano Rizzo

Wikipédia

https://en.wikipedia.org/wiki/Air_caster

Share: