Skip to content

Pourquoi le système Omnidirectionnel MORELLO est-il spécial ?

Il existe sur le marché différents systèmes omnidirectionnels qui permettent aux chariots automoteurs de se déplacer dans toutes les directions et d’effectuer des manœuvres spéciales, telles que le carrousel (déplacement autour de son propre centre), le compas (déplacement autour d’un point), le déplacement latéral, etc…

Le système utilisé par Morello sur ses machines OMNI est le résultat d’années d’études, de tests sur le terrain et d’analyse des avis des clients.

Notre système, comparé à d’autres systèmes moins avancés :

  • N’abîme pas le sol de l’usine, ce qui évite des coûts élevés de remise en état continue
  • Ne provoque pas d’usure prématurée des roues, ce qui réduit les coûts d’entretien associés
  • Peut fonctionner aussi sur des sols qui ne sont pas parfaits, ce qui évite les coûts d’adaptation du sol
  • Est extrêmement flexible et « future-proof » ; il peut être déplacé d’une unité de production à une autre ou d’une usine à une autre quelles que soient les caractéristiques du sol
  • Garantit l’adhérence sur tous les types de sols, même sur les pentes ou sur des surfaces mouillées, en évitant les « blocages » du chariot et les arrêts de production qui en découlent
  • Permet une conduite extrêmement précise, en optimisant les temps de manutention
  • Ne nécessite pratiquement pas d’entretien car il est propulsé par des moteurs électriques brushless
  • Consomme peu de batterie, ce qui garantit des économies considérables lors de son utilisation
  • Dispose d’un système de levage extrêmement flexible, adapté à tout type de charge

 

Mais qu’est-ce qui le différencie techniquement des autres systèmes ?

 

TOUTES SES ROUES SONT MOTORISEES

Chaque roue du chariot automoteur dispose de son propre moteur de traction électrique brushless, contrôlé par son propre onduleur.
Toutes les roues sont contrôlées électroniquement (direction, accélération, vitesse, couple, etc.) par notre logiciel. Il n’a donc pas de roues folles qui, faute de gestion, sont « entraînées » et risquent d’abîmer le sol sur lequel elles se déplacement.

Grâce à la transmission intégrale, le système Morello garantit par ailleurs une adhérence parfaite sur tous les types de terrain, même en pente ou sur sol mouillé, évitant ainsi les situations désagréables de « blocage » du chariot à cause de petits trous, de pentes imprévues ou d’autres aspérités inattendues du terrain. Blocages qui requièrent l’usage d’une grue de grande capacité ou d’autres moyens pour résoudre le problème.

Illustration du système omnidirectionnel MORELLO

 

LES ROUES SONT COUPLEES DEUX PAR DEUX ET TOURNENT AUTOUR DE LEUR AXE MEDIAN

Aucune roue ne tourne autour de son propre axe ou trop près de celui-ci, ce qui permet d’éviter le « frottement » lors de leur changement de direction. Frottement qui :

  • Abîme définitivement les roues et le sol
  • Diminue considérablement la précision de braquage du chariot, en particulier lorsqu’il est à l’arrêt. Provoque des mouvements incontrôlables de l’ensemble du système qui peuvent créer des difficultés pour l’opérateur qui tente de positionner le chariot avec précision.

Illustration de la direction de l'automoteur Morello

 

LES COUPLES DE ROUES, OSCILLANT SUR UN AXE BASCULANT, SONT SOUTENUS PAR UN CYLINDRE DE SUSPENSION HYDRAULIQUE, UTILISE A LA FOIS POUR EQUILIBRER LE POIDS SUR LES ROUES ET POUR SOULEVER LE PLATEAU DE CHARGEMENT (SUR LES CHARIOTS AUTOMOTEURS AVEC ELEVATEUR)

Illustration de roues supportées par un cylindre de suspension hydraulique

La compensation hydraulique permet de ramener le chariot automoteur à un système dit isostatique, avec 3 points de stabilité, les 3 points qui garantissent la formation d’un plan unique (le terrain). Grâce à ce système équilibré sur 3 points seulement :

  • Nous avons la certitude que toutes les roues sont toujours en contact avec le sol, même sur des terrains irréguliers, ce qui évite le dérapage et le blocage du chariot
  • Le poids est réparti uniformément sur toutes les roues, ce qui permet d’éviter une surcharge des roues pouvant entraîner une usure excessive, voire une défaillance structurelle

De nombreux systèmes sur le marché, sans cette compensation hydraulique, sont équilibrés sur 4 points, voire même beaucoup plus ! Il en résulte un système dit hyperstatique, extrêmement « rigide » qui ne peut garantir que toutes les roues touchent le sol. Comme nous l’avons vu plus haut, cela peut entraîner des blocages du chariot automoteur et des surcharges sur les roues et sur l’ensemble de la structure et endommager sérieusement le chariot et le sol sur lequel il se déplace.

Illustration du levage de la plate-forme de chargement

 

IL SOULEVE L’ENSEMBLE DU PLATEAU DE CHARGEMENT PAR L’INTERMEDIAIRE DU SYSTEME DE COMPENSATION HYDRAULIQUE DES ROUES

Le système de compensation hydraulique a également pour fonction (le cas échéant) de soulever le plateau de chargement du chariot automoteur. En soulevant l’ensemble du plateau de chargement, et pas seulement quelques traverses/tôles :

  • On obtient donc un chariot beaucoup plus flexible dans son utilisation, puisqu’il peut soulever n’importe quel type de charge, sans limitations particulières en termes d’interfaces
  • La surface de contact avec la charge est beaucoup plus grande, ce qui assure une plus grande stabilité de la charge et une meilleure répartition sur le chariot et donc sur les roues et sur le sol

Les systèmes qui ne soulèvent que quelques traverses/tôles sont beaucoup plus « rigides » et risquent d’être très limités lorsqu’on décide d’utiliser le chariot à d’autres fins que celles pour lesquelles elle a été conçue à l’origine. En outre, ils peuvent conduire à une mauvaise répartition de la charge, ce qui compromet la stabilité de la charge et la résistance structurelle de l’ensemble du système.

Le levage au moyen du système de compensation hydraulique permet également d’agir sur les différents points hydrauliques de manière indépendante, en « inclinant » le plateau de chargement en fonction des besoins. Opération qu’un système « rigide » ne permet pas.

Illustration du levage par le système de compensation hydraulique Morello

 

TOUTES LES ROUES SONT MOTORISEES MAIS LA CONSOMMATION EST PLUS FAIBLE

Bien que toutes les roues soient motorisées, la consommation de la batterie est inférieure par rapport aux autres systèmes. En effet :

  • Les moteurs de traction sont utilisés aussi pour braquer, ce qui réduit effectivement la consommation nécessaire pour les changements de direction
  • Étant donné qu’il n’y a pas de roues entraînées ou qui traînent sur le terrain, causant des frottements (et abîmant les roues et le sol), et étant donné qu’elles sont par contre toutes contrôlées par des onduleurs de toute dernière génération, les efforts inutiles sont réduits au minimum

 

LA MAINTENANCE EST QUASIMENT INEXISTANTE

N’utilisant pas de moteurs hydrauliques pour la traction et la direction, mais uniquement des moteurs brushless (sans maintenance), la maintenance, les coûts de maintenance et les temps d’arrêt sont réduits au minimum.

Illustration d'un composant de moteur

 

Visitez notre page OMNI ou contactez-nous directement pour demander plus d’informations !

Cela peut aussi vous intéresser